Professionnaliser la pratique de l’accompagnement VAE : Projet de certification

Accompagnement-VAE2
Actus LCA

Professionnaliser la pratique de l’accompagnement VAE : Projet de certification

Notre organisme a déposé un dossier en vue de l’inscription au Répertoire Spécifique (sans que cela préjuge de la décision de France Compétences)  de la formation “Professionnsaliser la pratique de l’acompagnement VAE”

LES SPECIFICITES DE CETTE CERTIFICATION

La certification a pour but de permettre aux praticiens de l’accompagnement VAE de répondre aux obligations légales et déontologiques de l’accompagnement VAE.

La détention de cette certification permet d’assurer le bénéficiaire de l’accompagnement VAE que la prestation répondra aux meilleures pratiques de la profession dans un contexte de libéralisation récente du marché.

La certification professionnelle vise plusieurs objectifs selon le contexte :

  • Reconnaitre les capacités des professionnels à mettre en œuvre une prestation d’accompagnement VAE répondant à des normes qualitatives, en lien avec la réforme de la VAE.
  • Répondre aux exigences de Qualiopi.
  • Sécuriser son parcours professionnel en prouvant sa capacité à mettre en œuvre une activité spécifique.
  • Elle représente sur le marché du travail un « signal de compétence », facilitant ainsi le recrutement.
  • Face à l’ouverture de la prestation d’accompagnement VAE, la certification peut également rassurer les bénéficiaires sur le choix du prestataire.

LES COMPETENCES EVALUEES

C1 :  Inscrire sa pratique d’accompagnement VAE  dans ses enjeux, dans ses objectifs et dans ses aspects institutionnels.

C2 :  Développer les compétences comportementales et de communication adaptées à l’accompagnement VAE.

C3 : Mener un entretien individuel en situation d’accompagnement VAE

C4 : Accompagner le bénéficiaire dans son parcours VAE

C5 : S’inscrire dans une démarche qualité et d’amélioration continue

 

LES MODALITES DE CERTIFICATION

  • Phase 1 : Le candidat rédige et remet 1 mois avant la session de validation un mémoire professionnel sur un thème imposé l’amenant à décrire et à analyser la démarche d’accompagnement VAE, dans le respect du cadre institutionnel. Ce mémoire est transmis au jury en amont de la session
  • Phase 2 : Le candidat présente son mémoire professionnel durant 30 minutes devant un jury.
  • Phase 3 : Le jury questionne le candidat durant 60 minutes sur les éléments présentés dans le mémoire et lors de la soutenance orale pour vérifier le niveau maitrise des compétences requises pour la conduite règlementaire et qualitative de l’accompagnement VAE.

 

CONDITIONS POUR SE PRESENTER A L’EXAMEN

Pré-requis

Profil : Professionnel de l’emploi, de l’orientation, du conseil en évolution professionnelle, des ressources humaines, de l’insertion, de la formation, de la psychologie du travail.

Si le candidat  est un travailleur indépendant ou en a le projet, il doit disposer d’un numéro de déclaration d’activité ou d’une demande en cours.

Concernant les personnes en situation de handicap, notre référente handicap est à la disposition des candidats pour les accompagner.

Formation préalable

Les candidats doivent avoir suivi la formation «Professionnaliser la pratique de l’accompagnement VAE ».

Modalité de contrôle de ces conditions :

Le candidat doit remettre :

  • son CV
  • le questionnaire préalable d’entrée en formation
  • la copie de ces certifications (diplômes, …)

Inscription à la session de validation

Une session de validation est prévue tous mois de l’année (sauf les mois de juillet et aout). Chaque candidat informe le certificateur par mail, lors de la remise de son mémoire, de la date de session de validation à laquelle il souhaite participer.

Le candidat s’inscrit à l’une des  sessions de validation programmées sur l’année en fonction du temps dont-il estime avoir besoin pour rédiger son mémoire et se préparer à l’examen.

Le candidat reçoit dès lors, une convocation qui confirme sa participation à la session de validation.

Le candidat peut s’inscrire à une session de validation sur une période de deux ans. Au-delà, il devra suivre à nouveau la formation.

 

Aller au contenu principal